À Venise, on mange bien, la preuve par 7!

A venise on mange bien_intro 680x480

Voir Venise et… se régaler ! Voici une sélection de spécialités gastronomiques vénitiennes. Au carrefour des échanges entre l’Orient et l’Occident, la ville des amoureux a toujours su enrichir son propre patrimoine culinaire d’influences lointaines. Sans oublier de réserver une place importante aux produits de la mer. De quoi tomber amoureux de sa cuisine !

Cicchetti

Pour commencer notre périple gourmand, rien de mieux que ces « tapas » à la mode vénitienne. Servis pour l’apéritif au comptoir des bacari (bistrots), les Cicchetti sont des tranches de pain garnies la plupart du temps de différentes spécialités de la mer : sardines frites ou marinées, bigorneaux, salade de poulpe, polenta aux crevettes, crème de morue… Délicieux et incontournables pour se mettre à l’heure vénitienne.

Chichetti 680x480

Sarde in saor

Voici une entrée typiquement vénitienne ! Les préparations au vinaigre sont caractéristiques de la gastronomie lagunaire et le saor en est l’une des nombreuses variantes. Cette marinade aigre-douce à base d’oignons, d’huile d’olive, de vinaigre et de laurier, à laquelle on ajoute parfois des pignons de pin et des raisins secs de Smyrne, transforme de simples sardines en plat d’excellence !

Sarde in Saor 680x480

Moeche fritte

Autre curiosité à ne pas rater, les Moeche fritte. Derrière ce drôle de nom se cachent de petits crabes mous, rapidement frits, qui offrent une chair tendre, fine et savoureuse. Dépourvus de leur carapace, ces étonnants crustacés se dévorent entièrement, laissant en bouche un parfum d’algues fraîches et d’eau de mer. Divin avec de la polenta crémeuse, du risotto ou encore des pâtes…

Moeche fritte 680x480

Bigoli in salsa

Parmi les entrées, les bigoli in salsa tiennent une place particulière dans le cœur des Vénitiens. Ces spaghettis rustiques, longs et épais, sont accompagnés d’une sauce savoureuse à base d’oignons émincés et d’anchois, le tout revenu dans un fond d’huile d’olive. Ce plat traditionnel était autrefois préparé à l’occasion de célébrations religieuses (réveillon de Noël, Vendredi Saint, etc.). Amateurs de pâtes, vous pourrez aussi vous régaler avec des spaghettis à l’encre de seiche !

Bigoli in salsa 680x480

Polenta vénitienne

Après sa découverte aux Amériques, le maïs remplaça les céréales antiques et se transforma en polenta, plat de base de toute la cuisine vénitienne. Dans la lagune, vous en mangerez une version blanche et lisse, alors qu’ailleurs, la polenta est jaune et grumeleuse. Si la recette de la polenta varie selon les saisons et les ingrédients, on la retrouve partout, souvent servie en carrés, pour accompagner légumes, poissons, viandes ou fruits de mer.

Polenta Vénitienne 680x480

Castraure

Ces petits artichauts violets, cultivés uniquement dans les îles de la Lagune et en particulier à Sant’Erasmo, sont l’un des trésors culinaires de la gastronomie vénitienne. Tendres, charnus, savoureux et légèrement amers, ils se dégustent de mille façons : en beignets, sautés à la poêle, avec des pommes de terre, une polenta… ou tout simplement crus en salade, assaisonnés avec une bonne huile d’olive et une pointe de sel. Miam !

Castraure 680x480

Pasta e fagioli

Les pâtes aux haricots blancs sont typiques de la région de la Vénétie. Ce plat, à l’origine destinés aux pauvres, domine largement la première partie du repas quotidien des Vénitiens, à côté des risottos et des gnocchis. On retrouve la pasta e fagioli dans d’autres régions italiennes, sous des variantes plus proches de la soupe type minestrone.

Rustiques ou sophistiquées, les spécialités culinaires vénitiennes n’ont pas fini de vous mettre l’eau à la bouche !

Pasta e fagioli 680x480

Vous aimerez
aussi